Recrutement d’un Responsable HPCI (Hygiène, Prévention et Contrôle des Infections) Guinée du Projet ISANCO

0

Responsable HPCI du Projet « Interventions sanitaires en réponse à la crise de la Covid-19 en Guinée et au Niger » ISANCO

Intitulé : Responsable HPCI (Hygiène, Prévention et Contrôle des Infections) Guinée du Projet ISANCO

Type de poste : National

Responsable hiérarchique : Coordinateur.rice du Projet ISANCO

Encadrement d’équipe : Néant

Relations fonctionnelles : équipes projet RUCHE, IPOP, AIRPOP, points focaux hygiène des sites partenaires

Lieu de travail : Conakry

Horaire : 40 heures hebdomadaires selon les horaires en vigueur

Date de démarrage souhaitée : 04 Janvier 2021 pour une période de 4 mois

Contexte du projet

Financé par l’Agence Française de Développement, le projet ISANCO a pour objectif global de contribuer à réduire l’impact de l’épidémie COVID-19 sur les patient.e.s et le personnel soignant en Guinée et au Niger. De façon spécifique il contribuera à la résilience des systèmes de santé face à la pandémie en adaptant l’offre et l’accès à la situation Covid-19 et en favorisant la continuité des soins, principalement VIH, SSR (Santé sexuelle et reproductive), et PCIME (prise en charge intégrée des maladies de l’enfant) dans les structures d’intervention du projet

Le 11 mars 2020, l’OMS a qualifié la Covid-19 de pandémie, première pandémie mondiale causée par un coronavirus. Au-delà des effets sanitaires causés par le virus lui-même et la nécessité, afin de réduire sa circulation et la mortalité induite, de protéger les populations locales par des messages de sensibilisation et de prévention adaptés, et les professionnel.le.s de santé, par des formations ciblées et la fourniture d’équipements de protection individuels, il y a un enjeu fort lié au maintien du recours au soin par les communautés et à la continuité de l’offre de services essentiels, notamment en matière de santé maternelle et infantile, santé sexuelle et reproductive (SSR), et prise en charge du VIH. En effet, depuis les premiers cas notifiés au Niger et en Guinée et l’adoption des mesures prises dans le cadre des plans de riposte nationaux, on constate une baisse de la fréquentation des structures de santé, induisant un risque d’interruption des traitements ou de dégradation des indicateurs relatifs à la SSR et à la PCIME. En réponse à ces problématiques, le projet vise à 1) apporter un soutien matériel et technique aux acteurs.rices de santé (structures sanitaires, personnel de santé, et acteurs communautaires) pour améliorer l’hygiène, la prévention, et le contrôle des infections, 2) à les appuyer dans la détection, le tri et le référencement des cas suspects de Covid-19 et la sensibilisation des communautés et 3) à les soutenir pour préserver la continuité des services essentiels, en matière de VIH/Sida, SSR et PCIME.

En Guinée, à la date du 12 Octobre 2020, 11 022 cas confirmés, 69 décès, 629 cas actifs et 10 324 guérisons de Covid-19 ont été notifiés par le Ministère de la Santé Publique. Capitalisant sur l’expérience d’Ebola, la riposte nationale est coordonnée par l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSS), autour de plusieurs clusters (Prise en charge de l’infection, Laboratoire, Communication, Logistique) et d’un plan national de préparation et de riposte contre l’épidémie. Cependant, la riposte est centrée sur la réponse directe au Covid19 mais très peu sur les capacités du système de santé à maintenir son activité dans un tel contexte épidémique, avec une insuffisance de moyens humains, financiers et matériels.

Concernant la continuité des services essentiels de santé, la pandémie Covid-19 a pour conséquences :

  • Une baisse de l’offre et de la demande des services pour les interventions prioritaires de santé (PEC médicale globale y compris VIH, TB, PCIME et SSR : CPN, CPON, vaccinations, etc.)
  • Des difficultés dans l’approvisionnement de certains médicaments essentiels génériques et intrants
  • Le retard dans la mise en œuvre de certaines interventions à haut impact (campagnes de vaccinations ou de distributions de moustiquaires imprégnées, …), et la suspension des activités de routine, suite à l’instauration d’un service minimum assurant uniquement les urgences médicales.

A l’heure actuelle, même si l’assouplissement des mesures gouvernementales a permis la reprise des activités dans tous les services de santé, la fréquentation des centres reste plus faible qu’avant la pandémie. Il y a donc un risque élevé de mauvais recours aux soins, de perdu.e.s de vue et d’interruption des traitements, avec des conséquences néfastes en matière de morbi-mortalité dans les mois à venir.

Le projet ISANCO sera mis en œuvre en Guinée et au Niger par Solidarité thérapeutique et initiatives pour la Santé (SOLTHIS).

Objectif du poste

Le.a Responsable du Projet ISANCO aura pour rôle d’assurer l’organisation, la mise en œuvre, le suivi et le reporting des activités de promotion de l’Hygiène, de la Prévention et du Contrôle des Infections au sein des sites partenaires du projet ISANCO au niveau de la Guinée afin de participer à la réalisation des objectifs globaux définis dans la stratégie du projet.

Activités Principales

  • Appuyer l’achat et distribution de matériel d’HPCI
  • Réaliser les activités de sensibilisation, de formation et d’appui sur site des points focaux HPCI
  • Participer aux réunions partenaires dans le cadre de la COVID- 19
  • Animer les sessions de formations des soignants et des communautaires et réaliser un suivi formatif des personnes formées
  • Appuyer la mise à jour des besoins en matériels et équipements des sites partenaires dans le cadre de la lutte contre le COVID 19
  • Appuyer le Plaidoyer pour le renforcement de l’intégration de l’HPCI dans le fonctionnement de routine des sites partenaires
  • Elaborer les rapports mensuels ;
  • Participer aux réunions internes

 Cette description de poste n’est pas exhaustive et toute tâche demandée par le supérieur hiérarchique, reliée au profil du poste, devra être accomplie. Par conséquent, il est demandé une grande flexibilité dans l’exercice de cette fonction.

Profil recherché

  • Vous êtes titulaire d’un diplôme en médecine générale ; une formation en PCI est un plus
  • Minimum de 2 ans d’expérience professionnelle pertinente en PCI en milieu hospitalier
  • Bonne connaissance de projets médicaux et des enjeux humanitaires actuels ;
  • Expérience en supervision, en formation du personnel
  • Flexibilité, adaptabilité, et capacité à travailler sous pression

INTERESSE(E) ?

Merci d’adresser votre CV et lettre de motivation à l’adresse : [email protected] avec en objet « Responsable HPCI du projet ISANCO » au plus tard le 27 Octobre 2020 à 12 heures.